www.sarahbessis.fr Psychothérapie & Psychanalyse Paris 18 ème
Accueil > Consultations > Adultes > Arachnophobie, cynophobie, claustrophobie, agoraphobie, phobie sociale - Aller voir un psychologue pour vaincre ses phobies à Paris 18éme

Arachnophobie, cynophobie, claustrophobie, agoraphobie, phobie sociale - Aller voir un psychologue pour vaincre ses phobies à Paris 18éme

Aller voir un psy pour se débarasser de ses phobies à Paris 17éme, Paris 9éme et Paris 8éme

cliquez sur les images pour les agrandir

La phobie est une peur irrationnelle et continue d’un objet, d’un être vivant, ou d’une situation déterminée qui, en eux même, ne présentent aucun danger. Le sujet peut avoir conscience de l’irrationalité de sa phobie, pourtant sa souffrance est réelle et engendre peur et angoisse. La personne souffrant de phobie s’en protège le plus souvent en mettant en place des conduites d’évitement de l’objet phobogène

On distingue des phobies de petits animaux ou d’insectes (arachnophobie : peur des araignées, cynophobie : peur des chiens par exemple), des phobies d’objets (couteaux, aiguille, objets tranchants…)  ou de situations (avion, métro, endroit clos).  Les phobies peuvent considérablement entraver la vie d’un individu se traduisant par une série d’évitements et de manifestations émotionnelles pouvant prendre un caractère obsessionnel et pouvant conduire à une restriction progressive de toutes les activités.

C’est particulièrement le cas en ce qui concerne la phobie sociale et l’agoraphobie.

La phobie sociale se manifeste par un évitement des situations dans lesquelles le sujet serait amené à être observé et critiqué par les autres ; prendre la parole devant plusieurs personnes, aller au restaurant ; la peur de rougir, de trembler voire de vomir.

L’agoraphobie désigne étymologiquement la peur de se trouver dans des lieux publics d’où il est difficile de sortir rapidement. Ce terme englobe les peurs de déplacements (traverser une rue, passer sous un pont ou dans un tunnel) ou de certains lieux clos (claustrophobie : peur des ascenseurs, salle cinéma, grands magasins).

Leurs manifestations d’anxiété, anticipant la situation redoutée, s’accompagne de troubles psychophysiologiques : impression de faiblesse dans les jambes, d’évanouissement éminent de sensations vertigineuses.

En psychanalyse, la phobie vient masquer l’angoisse, il s’agit donc de dénouer, par association libre, le sens de la phobie et l’angoisse première qu’elle recouvre.
Contactez-nous